Je vais délocaliser… dans les Vosges.

Dao Jeans Denim France 2

Depuis 3 ans, je recherchais un atelier capable de fabriquer mes jeans, j’ai bien trouvé un atelier pour fabriquer mes pulls/sweats (à Troyes) mais impossible d’entrer en contact avec un fabricant de jeans/pantalons.

-

« On pourrait monter vos jeans si vous voulez »

 

A l’époque, à défaut d’avoir trouvé un partenaire, j’ai monté mon propre atelier dans mon petit appartement. L’accumulation des (12) machines aura eue raison de celui ci (et celui de mon frère) c’est aussi pour cette raison que j’ai décidé d’ouvrir mon atelier/boutique.

Cela fait bientôt 1 an que j’ai ouvert, 1 an que je travaille un peu plus de 60h/semaine. (Le travail c’est la santé !)

Entre la coupe, la fabrication, l’accueil des clients, les conseiller, faire du réassort, s’occuper des commandes sur mesure… Ouf ! Je me devais de trouver une couturière, et c’est Sylvette (merci pour tout !) qui est venue gonfler les rangs de mon entreprise.

On le dit souvent : « c’est lorsque l’on ne cherche pas, que la solution nous tombe dessus » et c’est précisément ce qui s’est passé pour moi.

Ne trouvant pas d’entreprise pour  fabriquer mes jeans, j’ai élargi mes recherches aux entreprises équipées de matériel de coupe. J’ai enfin trouvé cette entreprise dans les Vosges. Pensant sous-traiter la coupe et continuer à fabriquer à Nancy, je suis donc parti à la rencontre de Joseph (le gérant).

A la fin de la visite de son entreprise, il m’interpelle et me demande :

« – Mais pourquoi ne voulez vous faire que de la coupe ? On pourrait monter vos jeans si vous voulez. »

-

Installation de la ligne de production
Installation de la ligne de production

-

Lors d’une réunion avec ses différentes responsables (Sandrine, Eva, Sophie et Nathalie) nous avons discuté du savoir-faire de ses couturières et du matériel manquant pour le montage de mes jeans. Durant la conversation Joseph m’a confié avoir été touché par mon parcours. Il m’a expliqué comment il voyait notre collaboration en quelques mots :

« – Chacun a son savoir-faire, nous savons produire, vous, vous savez créer, alors continuez à créer. »

J’ai donc décidé de mettre à disposition une partie de mes machines et de « former » les couturières sur celles-ci.

-

Cliquez pour agrandir

CONTINO17 CONTINO05

 

 

 

 

 

 

Gauche : Machine couture rabattues – Droite : Nathalie sur la double piqueuse

-

« Comme le vélo, on n’oublie jamais vraiment »

 

Et tout cela n’a pas été simple, comment remettre en selle des championnes de la confection de jeans après une pause d’au moins 20 ans ? Comme le vélo, on n’oublie jamais vraiment, par contre elles ont perdu le touché de certaines machines spécifiques. La machine à coutures rabattues nous a posé pas mal de problème. Il a fallut également travailler sur la régularité de pose des poches arrières.

-

CONTINO08Les mains de Sandrine, Nathalie et moi-même en train de discuter d’un détail technique.

-

« J’aimerais bien voir ces bloggeurs sur des machines à coudre »

 

Je lis souvent sur des blogs mode que le savoir-faire est en grande partie aidé/remplacé par les machines. J’aimerais bien voir ces bloggeurs sur des machines à coudre. Certes ce n’est pas leur métier me repondrez-vous, mais je pense que cela remettrait quelques pendules à l’heure.

Pour la partie matérielle, il y eu beaucoup de détails à régler avant de passer à la production.

-

CONTINO07

Sahbi peaufinant le guide de la ceintureuse.

-

« C’est comme si vous compariez un Nokia 3310 à un Iphone 6″

 

Je coupe tous mes jeans au ciseau à lame verticale et en sous-traitant chez Joseph, la méthode va évoluer. Son entreprise est équipée d’un système Lectra : c’est un système de placement et de coupe sur machine assez perfectionné. Il a donc été nécessaire de « digitaliser » mes modèles, cela veut dire qu’il a fallu mettre en fichier informatique mes patrons papiers.

On pense souvent que les machines ont tendance à remplacer les hommes, détrompez-vous derrière ce système il y a Sarah (entre autres) qui a eu des sueurs froides pour placer très précisément mes toiles de jeans selvedge.

Entre ma méthode de coupe et la leur, c’est comme si vous compariez un Nokia 3310 à un Iphone 6. Parfois l’évolution a du bon, cette technique va permettre d’accroître la précision de coupe et de ce fait améliorer encore la qualité de mes jeans.

-
Cliquez pour agrandir

CONTINO21CONTINO22

 

 

 

 

 

 

 Gauche : Sandrine et moi sur le logiciel de placement – Droite : Fiche de Type5

-

Si j’ai choisi de fabriquer en France c’est en partie pour ces rencontres. Le développement de mon label n’est pas un long fleuve tranquille, au contraire, il est semé d’embûches auxquelles il faut faire face. Une grande partie de notre savoir-faire s’est échappée lors des délocalisations des années 80-90. Je ne suis pas philanthrope mais je pense qu’il est possible de produire ici, en France et ainsi répartir la richesse autrement.

Je sais que vous lirez ces mots, merci de m’avoir accueilli dans votre entreprise, d’avoir arrêté vos machines rien que pour mes jeans. Merci de me répéter que vous avez confiance en mon projet, j’espère que cette collaboration sera prospère pour nos deux entreprises.

Enfin vous lecteur, restez à l’affût vous verrez bientôt le fruit de cette collaboration !

 

Photos : Paolo Nardiello

 -

Articles similaires

  • Nouveau rendez-vous : le Jeans du Vendredi !Nouveau rendez-vous : le Jeans du Vendredi ! A partir de cette semaine, nous allons vous proposer le "Jeans du Vendredi" et comme son nom l'indique ce sera toutes les semaines ! Vous êtes de plus en plus nombreux à venir dans mon […]
  • Article paru dans l’Est Républicain – 05/2014Article paru dans l’Est Républicain – 05/2014 Les grandes enseignes peuvent commencer à s’inquiéter. Avec le succès de sa marque de jeans éponyme, Davy Dao, troyen expatrié à Nancy, se devait de prolonger l’aventure avec sa propre […]
  • 1 an et 500 jeans plus tard.1 an et 500 jeans plus tard. Voilà 1 an que ma boutique est ouverte et nous allons fêter ensemble ce 1er anniversaire. Quelques évolutions sont au programme. Si vous êtes de Nancy vous avez peut-être déjà foulé le […]
  • Jeans Vitrine Avril – DENIM ARTJeans Vitrine Avril – DENIM ART Après Février et Mars voici donc le "Jeans Vitrine" d'Avril. Pour ceux qui ne suivraient toujours pas, je vous invite à consulter les jeans des mois précédents ici ou là. Pour ce mois […]
The following two tabs change content below.
Davy Dao

Davy Dao

Artisan Créateur
Je m'appelle Davy, je suis l'artisan derrière la marque DAO. Autodidacte, cela fait plus de 10 ans que je navigue dans l'univers du denim. Depuis 2014, je conçois et fabrique (de mes mains) mes jeans dans mon atelier-boutique situé 5 rue Saint Nicolas à Nancy. A l'image de mon atelier, mon blog est un endroit ouvert à l'échange et à la discussion.
Davy Dao

Derniers articles parDavy Dao (voir tous)

.
Dao letter

Commentaires

  1. Bonjour Davy et meilleur vœux pour 2017 je vous souhaite de beau projet.
    Il y quelques temps je vous ais acheté un selvedge 16 oz coupe demi slim. Est ce que ce produit existe toujour ou équivalent mais je suis attaché au 16 oz et demis slim taille 46
    Merci et bonne continuation

    1. Bonjour Mr Jouet,
      j’ai du denim 16oz à l’atelier, il suffit de me passer commande par mail. Délai de fabrication et livraison sous 1 mois. J’ai du type5 demi-slim 16oz couture champagne qui doivent arriver très prochainement à 149,90€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *