Fabrication française #4 : partenariats

Fabrication française 4

Après mon article « d’avant mes vacances« , voici aujourd’hui un article dans lequel je vais vous exposer mes travaux en cours. On va parler partenariats puisque nous allons lancer de nouveaux produits dans les prochains mois et j’ai décidé de faire évoluer ma façon de travailler.


D’être toujours dans son environnement, on finit par tourner en rond. Mon père disait que si je travaillais toujours de la même façon, je risquais forcément d’avoir le même résultat et que si je voulais évoluer il fallait changer de méthodes de travail. Aujourd’hui avec Romain, j’ai entrepris d’aborder mon travail différemment, notamment en m’appuyant sur des écoles présentent autour de l’atelier.

« Le soutien de deux écoles »

J’ai déjà été le sujet d’une étude de cas pour l’école de commerce de Nancy (l’ICN) mais aujourd’hui j’ai demandé le soutien de deux écoles ; la première est le lycée professionnel Marie Marvingt à Tomblaine, la deuxième est l’école de Condé située sur les hauteurs de Nancy.

Fabrication française 4 2

Séance de travail à Marie Marvingt

On parle souvent des échanges école/entreprise mais j’ai l’impression que lorsqu’on a passé le stade du stage il ne se passe plus rien. Je pense qu’il est important de donner de vrais sujets à ces étudiants qui représentent l’avenir. Comment vont-ils devenir des professionnels si ils n’étudient pas de cas concret ?


 « Cela ne fait pas rêver »

Des cas, qui, leur donnent l’opportunité de travailler sur des produits véritablement commercialisables et qui vont les mettre en conditions « réelles ». Il faut qu’ils apprennent à jongler avec des contraintes techniques, un budget, des coûts de revient, des prix de vente au public, le tout assorti d’une stratégie de communication et des délais précis… bref, je vous l’accorde, cela ne fait pas rêver mais c’est le quotidien de beaucoup d’entreprises.

J’ai donc demandé à deux écoles de réfléchir autour d’un projet que je mène depuis bientôt deux ans. Les élèves de la classe de première en section métier de la mode au lycée Marie Marvingt (MM) sont en charge de finaliser un produit que j’ai développé avec leur professeur. L’école de Condé représentée par son directeur et le responsable pédagogique travailleront à mettre en forme la communication et les visuels autour de ce nouveau produit.

A l’atelier, nous avons développé le concept, nous mettrons en place le stylisme, la création et la fabrication d’autres produits qui vont s’ajouter à ce nouveau produit ainsi que définir exactement ce que nous voulons en terme d’image et de positionnement.


 « La réalité des chiffres »

Afin de poursuivre mon développement, j’ai eu l’appui de ma banque via notamment ma conseillère, le directeur de l’agence ainsi que le directeur de groupe qui ont tous validé ce projet. On a toujours tendance à dire que les banques sont les « méchants », dans mon cas et au vue de mon projet je sens que je peux compter sur des partenaires qui croient véritablement en mon potentiel et pas seulement à la réalité des chiffres.

Si j’écris ces lignes, c’est pour aller dans le sens de ma marque. Nous sommes engagés à faire des produits durables, écologiques, sensés et transparents. Si j’écris ces lignes, c’est parce que je ne veux rien cacher, je veux aussi montrer que la mode ce n’est pas que de l’instantané mais c’est aussi un travail sur la durée. Je veux aussi montrer que, même à l’échelle d’un artisan, on peut innover puisque ce que nous allons vous proposer repose sur une innovation « made in France ».

Enfin, je suis allé dans les Vosges pour le rachat de nos emballages et de papier à patron dans le but de terminer un modèle de jeans pour femme, celui-ci sera prochainement disponible à la boutique.

Fabrication française 4 3

L’entreprise Papier Carton du Moulin à Eloyes

Fabrication française 4 5

Patrons du jeans femme terminés

Articles similaires

  • Fabrication française #5 : sur la route + recrutement
    Fabrication française #5 : sur la route + recrutement Être créateur, c'est aussi se déplacer pour aller voir ses partenaires. Même si beaucoup de choses peuvent se faire via internet, il est important (pour moi) de pouvoir discuter en face à […]
  • Fabrication française n°6 : DAO au MIF EXPO
    Fabrication française n°6 : DAO au MIF EXPO C'est une nouvelle étape dans le développement de ma petite entreprise, pour la première fois nous serons au salon MIF EXPO ; le salon du made in France qui se déroulera du 10 au 12 […]
  • DAO se prend une (jolie) veste + Vote !
    DAO se prend une (jolie) veste + Vote ! "Se prendre une veste" signifie que l'être que vous convoitez vous éconduit avec un joli "stop". Pour prendre une jolie veste, il fallait d'abord en créer une et c'est ce que nous avons […]
  • Fabrication française #3 : avant les vacances
    Fabrication française #3 : avant les vacances Avant de partir en vacances, Romain et moi avons placé et coupé des jeans afin de continuer à produire pour ma rentrée. Dans un autre temps, j'essaye de remettre des machines en route, […]
The following two tabs change content below.

Davy Dao

Artisan Créateur
Je m'appelle Davy, je suis l'artisan derrière la marque DAO. Autodidacte, cela fait plus de 10 ans que je navigue dans l'univers du denim. Depuis 2014, je conçois et fabrique (de mes mains) mes jeans dans mon atelier-boutique situé 5 rue Saint Nicolas à Nancy. A l'image de mon atelier, mon blog est un endroit ouvert à l'échange et à la discussion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *