Jeans du vendredi : Special Uness (interview + video)

Photo Uness

Il a collaboré avec Ryan Leslie ou encore Drake, aujourd’hui je vous fais découvrir un artiste que j’apprécie beaucoup et pour cela, on part au Canada !


Le temps d’un « Jeans du vendredi »,  je vous fais traverser l’Atlantique pour vous présenter Uness. Je l’ai découvert lorsqu’il travaillait avec Ryan Leslie pour le 1er album de Cassie (vous connaissez forcément me & you, non ?). Uness est d’ailleurs l’auteur de quelques-une de ses chansons.

Cassie JDV19 Dao x Uness

Cassie, c’est elle.


C’est en cherchant par la suite des titres que Uness produisait en solo (« Women got culture », « Better days », « On fire » ou plus récemment « Did it have to be like this? ») que je me suis intéressé de près au personnage .

Comme le hasard fait bien les choses, je me suis rendu compte que nous avions des contacts en commun sur Facebook,  je l’ai ajouté (jusque là, simple non ?).

Il y a quelques semaines, il a lancé un nouveau concept de vidéo les « Real Live Sessions », pour lesquelles nous avons collaboré. Uness a porté dans trois de ses vidéos quelques une de mes créations.

Real Live Session Uness x Dao

- Interview de Uness -

Moi : Bonjour Uness ! Pour les personnes qui ne te connaissent pas, peux-tu nous dire quel est ton parcours ? Quand et comment as-tu commencé la musique ?

 

Uness x Dao 5

Uness : Je crois avoir commencé vers 15 ans tout seul dans ma chambre avec une chaine stéréo et un micro. En plus, cette année-là, mon père m’avait offert ma première guitare pour mon anniversaire. Alors du coup, je me suis concocté une petite démo qui a ensuite fait le tour des filles du lycée (rires). C’est à partir de ce moment qu’on m’a attribué la réputation du « chanteur ».

Mon prof de math (Mr. De-Rhunz) me demandait tout le temps :

- « Alors Uness! Elle est où ta guitare ? »

Tu te rends compte ? Mon prof de Math!! Je pense qu’il avait réalisé que, finalement, j’étais bon dans quelque chose (rires). De beaux souvenirs!

 

 

M : Forcément, je vais parler de Ryan Leslie, comment l’as tu rencontré ?

U : Myspace ! Donc bien avant l’apparition de Facebook. J’ai publié quelques chansons originales/vidéos et je me suis fait plein d’amis par la suite (Environ 20 000). Ryan avait un des comptes les plus populaires sur cette plateforme à l’époque. Et comme j’étais branché Neptunes/Timbaland, il représentait la relève dans le domaine des « Super-Producers ».

Alors j’ai tenté ma chance et je l’ai contacté via Myspace :

- « Salut, j’adore ce que tu fais. J’aimerais vraiment qu’on bosse ensemble. »

J’avais pas trop d’attentes pour te dire la vérité. Mais à ma grande surprise, il a répondu en moins d’une heure :

- « As soon as possible, call me! » avec son numéro de portable. Et bim ! J’étais à New-York la semaine suivante.

 

Dao Davy et Ryan Leslie

Ryan Leslie forcément, c’est celui qui se trouve à ma gauche.

 

M : Avec quels autres producteurs/artistes as-tu déjà collaboré ?

U : Mysto & Pizzi, Lil Jon entre autres. 

 

M : Il y a quelques semaines tu as lancé les « Real Live Sessions », pourquoi ?

U : En ce moment, la musique c’est, beaucoup de boucan inutile avec des synthés intergalactiques et du dubstep du côté obscur. De quoi avoir des convulsions C’est cool pendant un temps, mais un moment, tu veux quelque chose plus organique et vrai ! Alors j’ai balancé tous mes synthés et je suis revenu à la base : la prestation LIVE. 

Je me suis un peu inspiré du grand J-Dilla (que dieu ait son âme) qui faisait la promotion du « Real Live Shit ». C’est à dire que ses albums étaient enregistrés d’un trait : pas de coupage, ni d’altérations, ni d’effets. Direct avec micro à la main. One take! Ce que tu entends dans ton lecteur CD est 100 % authentique. C’est là que tu peux faire la différence entre les imposteurs et les vrais. Ça se sent tout de suite !

Un exemple dans cette vidéo.

M : On a l’impression que tu t’éclates vraiment, alors un home studio dans son appart c’est mieux qu’un studio d’enregistrement de major ?

U : De loin ! Tu as ton propre rythme d’exécution, pas de contraintes de temps et un frigo personnalisé juste à côté.

 

Uness x Dao 2

M : Tu vis au Canada, le sirop d’érable, c’est bon ?

U : De la bombe ! Avec la cuillère directe. Je t’en emmène un pot à la boutique quand je serai de passage (rires)

 

M : Au Canada il fait froid, il parait que les canadiennes sont chaleureuses, vrai ?

U : Tout à fait vrai. Surtout quand tu leur chantes du Michael Jackson. Elles deviennent radio-actives. Ça aide…

 

 

M : Qu’est ce qui t’a donné envie de collaborer avec moi ?

U : Je suis quelqu’un de passionné et qui fait dans le rêve. Je sais que ça prend des youks (auto-censure) surtout quand tu pars de rien. Ceci dit, quand je rencontre des gens aussi passionnés et ambitieux dans leur discipline respective, je veux les compter parmi mes partenaires et faire mon possible pour les encourager.

Ça va dans les deux sens – comme on dit ici : « Real recognize Real« . J’adore ce que tu fais, et je te souhaite le succès et la prospérité.

 

M : A quand une « Real Live Sessions » dans mon atelier-boutique ?

U : 2016 !


Je suis très fier d’avoir pu collaborer avec Uness et de vous l’avoir fait découvrir. J’espère que vous l’apprécierez à sa juste valeur. Vous l’aurez compris, je ne recherche pas à faire des collaborations avec des personnages qui, parce qu’ils passent à la télé sont devenus célèbres et passent dans des journaux « people ». J’aime les personnages talentueux qui ont du sens et qui, par leur travail, essaient de faire éclore de beaux projets.

La superficialité ne m’intéresse pas, je suis à la recherche d’une certaine honnêteté artistique, la même que je peux avoir avec mes clients.


 Si vous voulez aller plus loin et en découvrir plus sur Uness, voici quelques liens : Facebook, InstagramYoutube & Twitter. Enfin, vous pouvez télécharger son dernier projet gratuitement sur le lien suivant.

Merci Uness d’avoir accepté cette collaboration !

Et merci à vous lecteurs, vous êtes plus en plus nombreux à suivre mon aventure.

Dao Uness Thank you

 

Articles similaires

  • Jeans Vitrine octobre : Type 5 2016 (Présentation vidéo)Jeans Vitrine octobre : Type 5 2016 (Présentation vidéo) Je fais évoluer un peu la formule, puisque j'ai décidé d'arrêter d'écrire ou presque... Quelques mots et une vidéo pour vous présenter officiellement Type 5 2016, c'est par ici […]
  • Jeans du vendredi #20 Aurélien Jeans du vendredi #20 Aurélien C'est déjà le vingtième volet du "Jeans du vendredi", la rentrée a été chargée en production en voici un exemple avec le Type 5 slim d'Aurélien.  Le mois de septembre a été riche […]
  • Jeans du vendredi #22 : Spécial Florent PietrusJeans du vendredi #22 : Spécial Florent Pietrus Le mois dernier, un joueur de l'équipe de France de basket est passé se faire fabriquer son propre Type 5. Aujourd'hui, le "Jeans du vendredi" est un spécial Florent […]
  • Jeans du vendredi #23 JulienJeans du vendredi #23 Julien Le numéro 23 était aussi celui de Michael Jordan, mais rien à voir avec notre affaire du jour. Aujourd'hui, je vous parle d'un fidèle client ; le Type5 de Julien. Julien est un […]
The following two tabs change content below.
Davy Dao

Davy Dao

Artisan Créateur
Je m'appelle Davy, je suis l'artisan derrière la marque DAO. Autodidacte, cela fait plus de 10 ans que je navigue dans l'univers du denim. Depuis 2014, je conçois et fabrique (de mes mains) mes jeans dans mon atelier-boutique situé 5 rue Saint Nicolas à Nancy. A l'image de mon atelier, mon blog est un endroit ouvert à l'échange et à la discussion.
.
Dao letter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *