Lin et coton : l’écart de prix expliqué en 3 raisons

16

Le coton est LA fibre star de n’importe quel vestiaire (jeans, pantalons, t-shirts, pulls), relayant le lin à l’état de fibre un peu « oubliée ». Souple, confortable, le lin possède ses propres qualités mais son prix plus élevé peut effrayer plus d’une marque si ce n’est plus d’un consommateur. Deux fibres naturelles au prix bien différent : on vous explique tout !


Si nous devions faire une comparaison (et on adore ça), le coton serait un peu le garçon cool de la classe et le lin le premier de la classe un peu bizarre… Il est plein de qualités mais il n’est pas forcément apprécié à sa juste valeur. Alors quand on sait que le lin coûte plus cher que le coton, cela a de quoi déstabiliser !

L’important est de vous faire comprendre que le lin revient en force (il est local et respectueux de l’environnement) mais que ses caractéristiques techniques le rendent beaucoup plus complexe à travailler et plus cher que le coton.

Pour que vous puissiez y voir plus clair, nous allons tenter de vous décrire la réalité de notre métier en vous présentant les différences de fabrication entre un jeans en lin et un jeans en coton : suivez le guide !

3- Le lin pousse en France, le coton non (ou très peu)

On ne va pas surprendre beaucoup de personnes avec cette première différence, surtout si vous vivez dans le nord de la France. Et pourtant, il est courant d’oublier que le lin est avant tout une fibre française !

Champs lin normandie

Ça sent bon la France… et plus précisément la Normandie

Avec 60% du lin mondial cultivé de Caen à Dunkerque, la France est le 1er pays producteur de lin au monde et le 4ème consommateur au monde. Alors pourquoi importer une matière qui ne pousse pas en France (le coton pour faire un jeans dans notre cas) quand on peut utiliser une fibre noble et disponible sur notre territoire ?

Même si le coton est la fibre naturelle de base qui sert à la fabrication de tous les jeans, il ne pousse malheureusement pas en France. Si vous vous demandez pourquoi, c’est tout simplement parce que la France possède un climat tempéré et que le coton ne supporte pas les températures inférieures à 10°C (pour la fleur) et à 2°C (pour la tige).

Comparaison entre les lieux de production du lin et du coton

Les principaux pays producteurs de lin et de coton, un classement très différent

« Plus facile à trouver qu’à tisser »

Le lin se trouve en abondance sur notre territoire certes, et pourtant aujourd’hui, 90% du lin produit en France est exporté à l’étranger pour revenir en produit fini. Les tisseurs de lin ont tout simplement disparu petit à petit puisque le lin n’était plus une fibre à la mode.

C’est en développant notre jeans en lin que nous nous sommes rendus compte que le lin était finalement plus facile à trouver qu’à tisser et que le prix de Denim Lin ne pourrait pas être au même prix que notre coton-élasthanne.

Usine tissage lin vosges daodavy jeans francais-min

L’usine de tissage de notre denim en lin à Rupt-sur-Moselle dans les Vosges

Pour ce qui est de la filature, le pari est encore plus compliqué. Lorsque nous avons développé Denim Lin, nous avons été étonné de découvrir qu’il n’existe plus aucune filature de lin en France, le métier a tout simplement… disparu. Heureusement pour nous, le métier subsiste quand même en Europe.

2- Le lin est plus éthique que le coton

Si la culture du coton est parmi l’une des plus économiques c’est parce qu’elle fait partie d’une culture intensive qui cache un coût « invisible » non répercuté sur le consommateur : le coût humain, sanitaire et environnemental lié à un modèle de production désastreux pour les sols, les nappes phréatiques et les travailleurs(ses).

Pour ce qui est des conditions de fabrication au Viêt-Nam, tout est raconté dans la vidéo « Les Frangins » juste ici.

Découverte d'une usine de fabrication de jeans au Viêt-Nam

Découverte d’une usine de fabrication de jeans au Viêt-Nam en 2011

Et c’est là que le coton tire son image de « cancre » des fibres naturelles. Pour faire pousser 1 kg de coton (nécessaire à la fabrication d’un seul jeans), il faut entre 5 000 et 10 000 litres d’eau. Et il ne s’arrête pas là, puisque le coton consomme plus de 50% des pesticides agricoles utilisés dans le monde.

« De quoi en énerver plus d’un »

A côté du coton, le lin joue donc très bien son rôle de « premier de la classe ». Avec ses performances écologiques (une demi bouteille d’eau est nécessaire pour faire pousser 1kg de lin et il ne consomme pas de pesticides), le lin a de quoi en énerver plus d’un dans la classe des matières naturelles.

L’objectif n’est pas ici de dénoncer voire de lyncher mais simplement de vous faire comprendre les différences de prix dues au coût de la main d’oeuvre en fonction du pays d’origine. Les liniculteurs sont soumis au code du travail européen (français ou néerlandais), d’où la répercussion automatique du travail sur le prix de la matière première. En Inde, en Chine ou aux Etats-Unis, tout est très différent et c’est ce coût invisible dont nous vous parlions qui se répercute sur le travailleur et non sur le consommateur.

1- Le lin est plus rare que le coton

La production de coton dans le monde est supérieure à 25 millions de tonnes. Pour le lin, c’est environ 200 000 tonnes par an à savoir 125 fois moins que le coton. Difficile à imaginer, mais c’est l’écart de poids entre un labrador… et un éléphant !

Fleur de coton en vitrine

Difficile d’imaginer un éléphant à la place de cette fleur de coton, n’est-ce pas ?

« Une matière plus rare, plus noble… et forcément plus chère »

Il arrive sur les réseaux sociaux (en général en boutique à Nancy vous comprenez en discutant avec nous) que certains ne comprennent pas le prix plus élevé de notre jeans en lin (et vous avez raison de poser la question!).

Ce qui peut surprendre, c’est que nos jeans en coton élasthanne sont à 120€-130€ alors que notre jeans en lin est à 160€. Une différence de prix qui s’explique par le fait que le lin est une matière plus rare, plus noble… et forcément plus chère. Pour vous expliquer encore plus simplement, la faible quantité de tissage du lin fait que le lin coûte plus cher à l’achat que le coton.

Le lin étant plus cher que le coton, c’est tout simplement le prix de la matière première qui se répercute sur le prix du produit final. L’écart à l’achat de la matière première est donc 3,5 fois supérieur, et pourtant Denim Lin n’est pas 3,5 fois plus cher qu’un jeans en 100% coton. Heureusement, sinon le 1er jeans à pousser en France coûterait… 400€ !

« Devenir le garçon cool et fun de la classe »

Remettre au goût du jour une fibre un peu oubliée comme le lin, c’est le pari fou dans lequel nous nous sommes lancés. Un pari fou qui nous a valu 24 mois de développement pour tisser la toile parfaite.

Aujourd’hui, la toile Denim Lin supporte jusqu’à 80 000 cycles, c’est-à-dire 80 000 frictions répétées sur la toile avant de céder. Notre jeans en lin est donc aussi résistant qu’un jeans en coton. Finalement, peut-être que le premier de la classe a de quoi devenir le garçon cool et fun de la classe !

DAODENIMLIN JEANS HOMME SLIM

Il a l’air plutôt cool, vous ne trouvez pas ?

N’hésitez pas à interagir avec nous dans les commentaires, et si vous avez votre jeans en lin dites-nous si nous avons bien réussi à le transformer en garçon cool

 

Articles similaires

The following two tabs change content below.

Davy Dao

Artisan Créateur
Je m'appelle Davy, je suis l'artisan derrière la marque DAO. Autodidacte, cela fait plus de 10 ans que je navigue dans l'univers du denim. Depuis 2014, je conçois et fabrique (de mes mains) mes jeans dans mon atelier-boutique situé 5 rue Saint Nicolas à Nancy. A l'image de mon atelier, mon blog est un endroit ouvert à l'échange et à la discussion.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *