Qu’est ce qu’un chino ?

Beaucoup d’entre vous rentrent dans ma boutique et se demandent ce qu’est un chino, ce terme n’étant que rarement utilisé ; ou alors vous l’avez déjà entendu, mais vous ne savez pas à quoi cela correspond exactement. Je dois vous avouer que j’étais moi-même un peu perdu. Je viens de recouper plusieurs informations qui me semblent pertinentes pour vous décrire un chino.

PSSST… On a un code promo à vous faire partager ! Inscrivez le code « onregale » au moment de votre commande et les frais de port seront pour nous. Profitez-en, c’est nous qui régalons !

« L’histoire se complique un peu… »

On peut lire ici et là que ce pantalon en toile a été créé pour des besoins militaires au milieu du XIXième siècle par des colons britanniques stationnés en Inde. La couleur de base, le beige, permettait aux troupes de se fondre dans un environnement sablonneux, pour ne pas être repérés. Cette même couleur en pendjabi et (aussi en viet-namien) se dit « Khaki ». La suite de l’histoire se complique un peu puisque ce pantalon, le khaki, n’était pas fabriqué en Inde à l’époque, mais en Chine. Alors, maintenant, je vous pose la question, est-ce qu’un chino fabriqué en France peut-il toujours s’appeler chino en khaki (enfin en beige, vous m’avez compris ?) Et encore, je vous passe l’histoire de mes voyages au Viêt-Nam au début de ma carrière, échouant à essayer de me faire comprendre sur la fabrication d’un « chino » que l’on appelle là-bas un « khaki » (mais en beige). Bref, dialogue de sourd auquel je viens de répondre aujourd’hui !

« France, français, Franco ? »

Du coup, cela ne nous dit toujours pas pourquoi un chino en Europe s’appelle « Chino ». En fait la naissance de ce nom est très simple : ce pantalon était tout simplement fabriqué en Chine. Chine, chinois, chino, vous voyez le rapport ? Donc logiquement, si on continue sur cette lancée, nous pourrions dire que ce pantalon en toile que je fabrique en France pourrait s’appeler : France, français, Franco ? Non, mauvaise idée, chino ce sera bien (mais « made in France », nous nous sommes compris).

Chino kaki et son patch en cuir

Chino kaki et son patch en cuir

Chino beige et son patch en cuir

Chino beige et son patch en cuir

« Le chino kaki (kaki vert hein, pas khaki on s’est compris) »

Le chino kaki est 100% coton avec un grammage à 265g/m². A la différence du beige qui est plus adapté à la saison estivale, le chino kaki pourra se porter en printemps-été-automne et même en hiver si vous n’êtes pas de Nancy (les hivers à Nancy sont un peu rudes). Il se distingue par sa couleur et ses détails de finition. Le tissu est fabriqué en Angleterre et la teinture kaki est dite réactive. Imprégnée directement au cœur de la fibre, elle permet de fixer la couleur même si, comme vous le savez déjà, le coton n’a pas la propriété pour conserver les couleurs. Résistant aux UV, il doit cependant être lavé avec des couleurs similaires. Je peux vous confirmer la résistance du chino kaki aux UV puisqu’il est resté en vitrine tout le mois de mai et qu’il n’a subi aucune détérioration. J’ai porté le prototype puis la tête de série pendant plusieurs jours et il est très agréable à porter. A titre de comparaison, voici un des premiers pantalons que j’ai fait dans ce tissu et le chino que nous vous proposons aujourd’hui, vous pourrez tout de suite constater la différence (ou aucune différence).

Comparaison de mes chinos kakis sans et avec exposition prolongée aux UV

Comparaison de mes chinos kakis sans et avec exposition prolongée aux UV

Le chino kaki a une bonne main (il a une belle épaisseur en main), il est doux au toucher et il est même très légèrement satiné. Le tissu utilisé a été teinté, filé et tissé par la célèbre marque anglaise Brisbane Moss (que j’ai rencontré en septembre 2016) implantée dans le Lancashire. A un tarif de 120€, les chinos que je propose aujourd’hui présentent l’un des meilleurs rapports qualité-prix-lieu de fabrication.

Un chino kaki debout

Un chino kaki debout

Un chino kaki assis

Un chino kaki assis

« Le vrai khaki… Enfin le chino beige quoi ! »

Le chino beige est composé à 65% de coton et à 35% de polyester avec un grammage à 215g/m². Je vous préviens tout de suite, j’ai moi-même été un « polyester sceptique » avant d’utiliser pour la première fois ce type de toile en 2015. Certains polyesters permettent d’économiser sur le prix du coton et d’autres polyesters, plus performants, permettent d’éviter le boullochage ou encore le rétrécissement.

Le chino beige en détail

Le chino beige en détail

Dans notre cas, en plus du boullochage et du rétrécissement, le polyester permet au vêtement de conserver sa couleur, c’est ce qui le rend si utile. Personnellement, je n’ai jamais été dérangé ou démangé en le portant. C’est tout simplement dû à l’utilisation d’un polyester technique, qui permet à ce chino d’être à la fois agréable et résistant. On considère souvent le chino beige comme un indispensable d’un vestiaire masculin, vous pourrez donc le ressortir l’été prochain !

Un chino beige de profil

Un chino beige de profil

Pour ce qui est du tissu, il est fabriqué en Allemagne par une boîte qui se trouve à… Nancy ! Pour la petite anecdote, le patron de cette boîte est un jour passé à la boutique pour me proposer de visiter son showroom, qui se situait juste à côté de chez moi. Il m’avait en fait découvert grâce à un article qui lui a été envoyé par… la Banque de France ! J’ai beaucoup aimé ce tissu mais n’étant pas équipé matériellement pour faire du chino, il m’a fallu du temps avant de trouver un co-traitant pour les fabriquer exactement comme je le souhaitais.

Tissu Oxford bleu ciel

Tissu Oxford bleu ciel

Finitions des chinos

Finitions des chinos

 

Pour terminer, un tissu Oxford bleu ciel vient finir la hausse de ceinture de ces deux chinos. La doublure de poche blanche, très résistante, renforce le côté estival et épuré. La densité intéressante du chino se conjugue avec un patch en cuir laissant apparaître l’inscription DAO. Pour le nouveau patch en cuir, 2 techniques ont été utilisées pour les réaliser : un embossage à chaud ainsi qu’un gaufrage. La teinture végétale du patch en cuir et les poches arrière passepoilées ornées de boutons bicolores confèrent au chino simplicité et élégance.

Silhouette chino kaki

Silhouette chino kaki

Silhouette chino beige

Silhouette chino beige

« Des idées de combinaison… »

Si vous avez eu un coup de cœur pour un de ces chinos mais que vous ne pensez pas pouvoir le porter par manque de combinaisons possibles dans votre garde-robe, j’ai pensé à vous. Je me suis dit que les chinos pouvant se marier avec de nombreuses couleurs, il serait intéressant de vous proposer des idées de combinaisons. Pour cela il vous suffit de jeter un œil à leur environnement chromatique que j’ai créé spécialement pour vous :

L’ENVIRONNEMENT CHROMATIQUE
Derrière ce nom mystérieux se cache une réalité toute aussi complexe : le choix d’assortiment des couleurs. Vous l’avez sûrement déjà remarqué, il existe bien une science des couleurs faisant que certaines couleurs « vont bien ensemble » et d’autres non. L’environnement chromatique c’est l’ensemble des couleurs qui gravitent autour d’une teinte et qui contribuent directement à la mettre en valeur. J’ai essayé de vous proposer des environnements les plus justes possibles tout en y apportant une touche d’originalité.
Environnement chromatique du chino kaki

Environnement chromatique du chino kaki

Environnement chromatique du chino beige

Environnement chromatique du chino beige

 Les chinos sont disponibles en précommande dès maintenant, en boutique ou sur le site internet. Moins de 50 pièces par modèle ont été fabriquées. Alors n’hésitez pas à passer directement en boutique pour découvrir les chinos et les essayer !

 

 

Articles similaires

  • Les Chinos et les Jeanots sont dispos en préco !Les Chinos et les Jeanots sont dispos en préco ! Ça y est, ils vont enfin arriver ! Les Chinos et les Jeanots ont débarqué dans ma boutique du jour au lendemain. Ils ont dit qu’ils arrivaient spécialement pour la fête des pères afin de […]
  • Jeans + chino = JeanotJeans + chino = Jeanot Vous ne savez pas à quoi correspond un Jeanot ? C’est normal, j’ai créé ce terme en même temps que j’ai créé ce nouveau pantalon. J’ai décidé d’allier la simplicité du chino à la densité […]
  • Jean du Vendredi #6 HugoJean du Vendredi #6 Hugo Attention! Dans ce nouvel épisode du "Jeans du Vendredi" vous risquez de tomber amoureux, et cette semaine, une fois n'est pas coutume, il ne s'agit pas d'un jean, mais d'un […]
  • Jeans Vitrine Mai : Stéréo ChinoJeans Vitrine Mai : Stéréo Chino Pour ce mois de Mai, ce n'est pas exactement un jeans que je vais vous présenter pour notre rendez-vous mensuel, mais un pantalon en toile plus communément appelé "Chino". Pour les […]
The following two tabs change content below.
Davy Dao

Davy Dao

Artisan Créateur
Je m'appelle Davy, je suis l'artisan derrière la marque DAO. Autodidacte, cela fait plus de 10 ans que je navigue dans l'univers du denim. Depuis 2014, je conçois et fabrique (de mes mains) mes jeans dans mon atelier-boutique situé 5 rue Saint Nicolas à Nancy. A l'image de mon atelier, mon blog est un endroit ouvert à l'échange et à la discussion.
Davy Dao

Derniers articles parDavy Dao (voir tous)

.
Dao letter

Commentaires

  1. Salut Dao !
    Très bonne nouvelle tous ces modèles :)
    Dis moi, est ce que le chino beige est vraiment léger (peut on le mettre quand il fait plus de 25°c)? Le fait qu’il n’ait pas d’elasthane m’intrigue. Quel est son grammage ?

  2. Bonjour Hugo !

    Oui il était temps de diversifier un peu la gamme tout en restant dans mon coeur de métier. Je suis vraiment satisfait de l’accueil/retour de mes clients à Nancy qui ont pu toucher/essayer les chinos/Jeannot.

    Le grammage du tissu beige est de 215gr/m2 soit approximativement entre 8 et 10oz. On peut le porter sans problème au delà de 25 degrés, éventuellement retrousser au niveau des chevilles. Évite quand même à plus de 35, un short ou un bermuda sera, dans cette situation, plus adapté.

    1. Bonjour Maëlovitch,

      Merci pour ce commentaire, la dénomination de la coupe est propre à mon label. J’utilise « demislim » depuis le début pour quoi, ou, pour qui changer ? :-)

      Concernant la composition du chino beige, comme expliqué dans sa présentation ici : http://daodavy.com/un-chino-kezako/
      Le polyester est utilisé pour conservé/maintenir la couleur, résister aux UVs, passer en sèche linge sans craindre le rétrécissicement. On est a mi chemin entre un pantalon de ville et un pantalon technique. Dans cette composition, j’ai un client qui possède un pantalon depuis 2014 et qui le porte toujours aujourd’hui. On pourrait s’amuser à faire un ratio entre le prix et le nombre de jour porté :-). Comme expliqué dans un de mes articles, le coton n’a pas la capacité de « retenir » et conserver la couleur, nous ne faisons que retarder l’échéance.

      « Seulement » 65% de coton c’est plus de 50% du pantalon et qu’au tarif de 120€ fabriqué en Île de France (pas au Portugal, pas dans les pays de l’Est ni en Asie avec tout le respect que j’ai pour ces pays), je pense qu’il est bien placé ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *